Mercato : La valse des entraîneurs se poursuit sur les bancs de la Métropole Rouen Normandie !

Du côté des clubs de la Métropole Rouen Normandie, le mercato est digne d’un jeu de chaises musicales pour les entraîneurs locaux. Explications :

Ces derniers temps, le mercato s’apparente à un chaises musicales pour les entraîneurs qui officient dans les clubs de la Métropole Rouen Normandie. En effet, les entraîneurs prétendant à prendre place sur les différents bancs de la région de la même manière que les participants aux chaises musicales lorgnent sur les quelques places encore libres. D’ailleurs, tous ne survivent pas à la fin de la manche que ce soit dans le cadre de la valse des entraîneurs ou dans celui des chaises musicales.

C’est ainsi que l’intersaison s’est avérée fatale pour Eric Fouda à la tête du CMS Oissel (National 3). En effet, le club a récemment mis fin à sa collaboration avec le technicien de 49 ans. Ce dernier voit d’ailleurs une personnalité régionale lui succéder en la personne de Romain Djoubri. Un entraîneur qui reste notamment sur une accession avec le FC Rouen 1899 (National 3). De son côté, le club s’apprête à débuter un nouveau cycle sous la houlette de Raynald Bertin. Toutefois, celui qui planche d’ores et déjà sur la question du recrutement ne sera pas seul aux commandes. « Pour faire simple, je ne possède pas le diplôme pour être en première ligne, explique Bertin. Il faut aller vite sans se tromper et à cette époque de la saison il n’y a pas énormément de candidats non plus. La priorité, c’est de trouver quelqu’un qui correspond au projet du club et au profil de l’équipe. » Ce profil pourrait d’ailleurs correspondre à celui de David Giguel, débarqué en cours de saison par le FC Dieppe. Un changement de coach qui affecte directement le Stade Sottevillais CC (Régional 1). En effet, le poste d’entraîneur de l’équipe première était vacant depuis le départ de Bertin. Un poste vacant qui comblera d’ailleurs Laurent Sodaguet, tout juste remercié par Quevilly Rouen Métropole (B).

Que l’on se le dise, cette valse des entraîneurs est amenée à se poursuivre. En effet, divers postes sont encore à pourvoir comme celui d’entraîneur de l’équipe réserve de Oissel (Régional 1) laissé vacant depuis le départ de Ali Arbi pour le Neubourg, de l’équipe réserve de Quevilly Rouen Métropole (National 3) ou encore de l’équipe première de l’AL Déville Maromme (Régional 1). Jusqu’alors tête pensante du club, Mohamed Imeloui se « retire de l’équipe première pour être à la formation, avec les jeunes de Maromme. » Avis aux intéressés !



Share Button

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils